•  
  •  
  • Bon début de semaine, bisous

  • Très intéressant ton blog et bravo pour ta répartie :)

  • Monster-COCK
    Monster-COCK

    trés sympa ton profil et ton blog

    • Je ne peux malheureusement pas en dire autant des tiens.

  • J'ai lu ;) jolie presentation de profil

  • Anonymous

    Bétique — Wiktionnaire
    https://fr.wiktionary.org/wiki/Bétique
    La Bétique tire son nom du fleuve Baetis appelé depuis Wadi-al-Kibir par les Arabes et la contrée Vandalitia par les Wisigoths d'où s'est formé le nom ..

    • Hé voilà, maintenant grâce à wiki, les cancres jouent aux INTELLOS qu'il prétendent mépriser! Et tu viens me parler de mes maux? ça a bon goût, la revanche?

  • Anonymous

    - 5 pour ce profil burlesque...que dis-je...pour ce blog ni queue ni tête...Alzheimer te guette...OUF, une intello de moins...

    • Tiens, c'est toi le maître, maintenant? et t'as sorti le crayon rouge qui va avec la fonction. ça y est t'es content? t'as vomi ta rage et rendu ton verdict? Et tu viens afficher la sentence en public? Mon dieu que t'es petit (bein, oauis, t'es loin d'avoir 110 ans d'expérience). Je rappelle à l'aimable assistance qui lira ceci, que ce Laurent aspirant alpha-mais très bêtique, a déboulé chez moi à grand renfort de pommade (oserais-je dire vaseline?) et en prétendant maîtriser les mots aussi bien que l'intello en question. Etre intello n'était pas une tare, bizarrement, à ce moment là. C'était même une qualité insigne dont il pensait être digne à égalité et qui LE distinguait. J'aurais peut-être eu +5 ou 20/20 si j'avais léché ce petit faux-cul fayot à la langue fausse et fourchue (qui fourchait beaucoup, aussi) le souhaitait.

    • Moi aussi, je rirai quand vous serez dans le malheur, Je me moquerai quand la terreur vous saisira,

      1:1 Eh quoi! elle est assise solitaire, cette ville si peuplée! Elle est semblable à une veuve! Grande entre les nations, souveraine parmi les états, Elle est réduite à la servitude!

      1:2 Elle pleure durant la nuit, et ses joues sont couvertes de larmes; De tous ceux qui l'aimaient nul ne la console; Tous ses amis lui sont devenus infidèles, Ils sont devenus ses ennemis.

      1:3 Juda est en exil, victime de l'oppression et d'une grande servitude; Il habite au milieu des nations, Et il n'y trouve point de repos; Tous ses persécuteurs l'ont surpris dans l'angoisse.

      1:4 Les chemins de Sion sont dans le deuil, car on ne va plus aux fêtes; Toutes ses portes sont désertes, Ses sacrificateurs gémissent, Ses vierges sont affligées, et elle est remplie d'amertume.

      1:5 Ses oppresseurs triomphent, ses ennemis sont en paix; Car l'Éternel l'a humiliée, A cause de la multitude de ses péchés; Ses enfants ont marché captifs devant l'oppresseur.

      1:6 La fille de Sion a perdu toute sa gloire; Ses chefs sont comme des cerfs Qui ne trouvent point de pâture, Et qui fuient sans force devant celui qui les chasse.

      1:7 Aux jours de sa détresse et de sa misère, Jérusalem s'est souvenue De tous les biens dès longtemps son partage, Quand son peuple est tombé sans secours sous la main de l'oppresseur; Ses ennemis l'ont vue, et ils ont ri de sa chute.

      1:8 Jérusalem a multiplié ses péchés, C'est pourquoi elle est un objet d'aversion; Tous ceux qui l'honoraient la méprisent, en voyant sa nudité; Elle-même soupire, et détourne la face.

      1:9 La souillure était dans les pans de sa robe, et elle ne songeait pas à sa fin; Elle est tombée d'une manière étonnante, et nul ne la console. -Vois ma misère, ô Éternel! Quelle arrogance chez l'ennemi! -

      1:10 L'oppresseur a étendu la main Sur tout ce qu'elle avait de précieux; Elle a vu pénétrer dans son sanctuaire les nations Auxquelles tu avais défendu d'entrer dans ton assemblée.

      1:11 Tout son peuple soupire, il cherche du pain; Ils ont donné leurs choses précieuses pour de la nourriture, Afin de ranimer leur vie. -Vois, Éternel, regarde comme je suis avilie!

      1:12 Je m'adresse à vous, à vous tous qui passez ici! Regardez et voyez s'il est une douleur pareille à ma douleur, A celle dont j'ai été frappée! L'Éternel m'a affligée au jour de son ardente colère.

      1:13 D'en haut il a lancé dans mes os un feu qui les dévore; Il a tendu un filet sous mes pieds, Il m'a fait tomber en arrière; Il m'a jetée dans la désolation, dans une langueur de tous les jours.

      1:14 Sa main a lié le joug de mes iniquités; Elles se sont entrelacées, appliquées sur mon cou; Il a brisé ma force; Le Seigneur m'a livrée à des mains auxquelles je ne puis résister.

      1:15 Le Seigneur a terrassé tous mes guerriers au milieu de moi; Il a rassemblé contre moi une armée, Pour détruire mes jeunes hommes; Le Seigneur a foulé au pressoir la vierge, fille de Juda.

      1:16 C'est pour cela que je pleure, que mes yeux fondent en larmes; Car il s'est éloigné de moi, celui qui me consolerait, Qui ranimerait ma vie. Mes fils sont dans la désolation, parce que l'ennemi a triomphé. -

      1:17 Sion a étendu les mains, Et personne ne l'a consolée; L'Éternel a envoyé contre Jacob les ennemis d'alentour; Jérusalem a été un objet d'horreur au milieu d'eux. -

      1:18 L'Éternel est juste, Car j'ai été rebelle à ses ordres. Écoutez, vous tous, peuples, et voyez ma douleur! Mes vierges et mes jeunes hommes sont allés en captivité.

      1:19 J'ai appelé mes amis, et ils m'ont trompée. Mes sacrificateurs et mes anciens ont expiré dans la ville: Ils cherchaient de la nourriture, Afin de ranimer leur vie.

      1:20 Éternel, regarde ma détresse! Mes entrailles bouillonnent, Mon coeur est bouleversé au dedans de moi, Car j'ai été rebelle. Au dehors l'épée a fait ses ravages, au dedans la mort.

      1:21 On a entendu mes soupirs, et personne ne m'a consolée; Tous mes ennemis ont appris mon malheur, Ils se sont réjouis de ce que tu l'as causé; Tu amèneras, tu publieras le jour où ils seront comme moi.

      1:22 Que toute leur méchanceté vienne devant toi, Et traite-les comme tu m'as traitée, A cause de toutes mes transgressions! Car mes soupirs sont nombreux, et mon coeur est souffrant.

  • Anonymous

    +5 pour ton profil et ton blog

    • Je ne cours pas après ce genre de choses. Désolée de ne pouvoir te rendre la pareille, je suis pas du tout dans ton trip. Et puis c'est pas rassurant d'être kiffée par un gars qui a tes goûts.

  • Nous formons une galerie de masques. La fatigue est notre maquillage. La lassitude est notre habitude. Nous avançons dissimulés. Masques pour ne pas voir. Masques pour ne rien connaître de la misère des autres, de sa souffrance, de son désarroi silencieux. Masques craquelés par la sécheresse de nos sentiments. Surtout ne pas accrocher nos oreilles aux plaintes, ne pas accrocher nos yeux aux regards perdus. On porte nos masques comme on porte malheur. Masques de mauvais ½il. Masques grimaçants. Masques de je-ne-veux-pas-le-savoir. Masques de je-n’ai-rien-à-vous-dire. Masques de morts-vivants. Mascarades.


    Eric Fottorino

  • Anonymous

    Bonsoir, au moins y'a de l'ambiance sur ce profil lol

  • Anonymous

    Merci de ta visite ö combien même silencieuse ..^^

  • " What are days for?
    Days are where we live,
    They come, they wake us
    Time and Time over.
    They are to be happy in:
    Where can we live but days?" ( P. L) Take care

  • Bonjour tu es contente que l'on te prenne pour quelqu'un ;)

    • il faudrait le torcher avant

    • Tu fais comme si je rêvais que tu m'encules. Meuh non, j'ai pas envie de te filer mon cul, je le ferai si crade que tu me foutras enfin la paix.

  • Anonymous

    you did not want to talk to me pas grave chérie

  • Anonymous

    my head complained of problems

    • merci ma chérie

    • bisous

  • Anonymous

    I was too angry

    • Ouais, bein je suis en colère aussi.

  • Anonymous

    desole j'ai n'a pas le droit de dire ça

  • Bonsoir, je viens de lire ton profil, suite à ta petite visite sur mon blog!! un poil occupé sur l'instant, mais je vais revenir!! Et sans bla bla!! tu détonnes!!! bien!!!

    • J'avais déjà croisé ton pseudo, cette fois-ci je suis allée voir. très belles photos, au passage. Quant à détonner, je suis fatiguée de me fondre dans un moule qui m'a de toute façon jamais vraiment acceptée. Je revendique, à présent, la différence, et la solitude qui va avec.

  • coucou un passage navré de mes "absences" de plus en plus de mal à faire deux choses à la fois